Ma cantine hongkongaise à Paris

Je dois remercier mon amie Edwina, qui une fois de plus m’a fait découvrir cette bonne adresse que je partage avec vous.

Hong Kong Food chez Li Ka Fu dans le 13 ème arrondissement de ParisHier soir, nous étions tous conviés pour célébrer le nouvel an chinois avec elle. Je ne sais pas si l’absence de son français de petit ami, qui ne comprenait pas à quel point sa présence était capitale ce soir là – pour sa décharge, on ne peut pas dire que le nouvel an en France soiune fête avec une symbolique très forte –  ou les photos envoyées par sa mère depuis Hong Kong, qui avait cuisiné pendant trois jours. Mais Edwina, notre maîtresse de cérémonie, qui ne plaisante jamais quand il s’agit de passer commande,  s’est surpassée. J’ai rarement vu telle profusion de plats. C’est d’ailleurs au cours du dixième passage de la serveuse – j’exagère peut-être un peu mais j’avoue avoir perdu le compte – que son formidable petit ami français est arrivé. Surprise assurée ! Nous avons tous pu allègrement apprécié ce repas gargantuesque et célébrer l’année du singe comme il se doit.

Je vais commencer par vous décrire l’endroit, qui ne risque pas d’attirer votre regard, si on ne vous indique pas où lever les yeux. Une devanture semblable à beaucoup d’autres. A l’intérieur des vieilles chaises en osier, des tables revêtues de nappes blanches qui ressemblent plus à des grands draps trop souvent lavé à 90, elles-mêmes recouvertes de grandes feuilles blanches pour parfaire la décoration.

Une fois de plus, comme l’adresse de fondue chinoise que je vous ai recommandée,ça ne paye pas de mine mais  c’est cette simplicité rustique qui fait tout le charme de l’endroit. Chez Li Ka Fo, 39 avenue de Choisy, dans le 13ème arrondissement de Paris, on dîne comme à la maison.

le "morning glory": différentes variétés de choux cuisinés avec de l'ail, de la sauce au toffu et ce petit goût épicé que je ne saurais pas qualifier.
Mapu Toffu et Morning Glory

Ce qui a illuminé mes papilles c’est le « morning glory »: différentes variétés de choux, cuisinés avec de l’ail, de la sauce au toffu et ce petit goût épicé que je ne saurais pas qualifier. Un pur régal qu’on ne trouve malheureusement que dans très peu de restaurants chinois parisiens et celui-là vaut le détour. (Je ne me suis pas lancée dans une traduction hasardeuse de « morning glory », mais je suis ouverte à vos suggestions.)

le traditionnel "clay pot", tout simplement parce que le boeuf cuit lentement avec le riz dans un plat en terre cuite. Ils mijotent doucement dans une sauce à base de vinaigre, d'anis étoilé, de soja, de choux... Ce qui donne un riz parfumé et légèrement croustillant par endroit.
Clay Pot

Parmi cette profusion de nourriture, le traditionnel « clay pot », tout simplement parce que le boeuf cuit lentement avec le riz dans un plat en terre cuite. Ils mijotent  doucement dans une sauce à base de vinaigre, d’anis étoilé ou de gingembre, de soja, de choux… Ce qui donne un riz parfumé et légèrement croustillant par endroit.

Le turbot cuit à la vapeur, agrémenté d'une sauce soja
Turbot

Le turbot cuit à la vapeur, agrémenté d’une sauce soja, était une belle découverte. Ainsi que les fruits de mer dans une sauce assez épaisse, qui je suppose est composée de vinaigre, de sauce soja et d’un léger goût de haricot rouge, comme beaucoup de plats chinois. En revanche, à Hong Kong ce plat est servi avec des clams et non  pas avec des moules, mais il faut être une vraie hongkongaise pour remarquer cette petite entorse à la règle.

Je mettrai juste un petit bémol au mapu toffu, ce plat à base de toffu, de porc haché dans une sauce au chilli, haricots et champignons, qui était un peu fade. Personnellement je trouve que le  toffu n’a pas vraiment de goût et il faut qu’il soit bien agrémenté, bien assaisonné pour le rendre savoureux. Sinon j’ai juste l’impression d’avaler un petit cube à la texture bizarre. Mais vous ne serez peut-être pas d’accord avec moi ?

J’aime l’ambiance conviviale, familiale du lieu. Là-bas, vous laissez vos détritus sur la table (d’où l’intérêt d’une grossière nappe en papier !). Vous mangez avec vos doigts sans aucun complexe  et vous partagez tout. Une belle soirée entre amis, que vous aimiez ou pas la nourriture hongkongaise. Je suis encore loin d’être une experte en ce qui concerne la nourriture chinoise, qu’elle soit de Canton, de Hong-Kong ou du Sichuan. Mais elle ne cesse de me surprendre, par la richesse de ses saveurs, l’explosivité des goûts et des couleurs.

J’oubliais un point non négligeable. Après la profusion de plats que nous avons commandés (parfois plusieurs fois), les bières chinoises (légères et rafraichissantes), le thé au jasmin et les desserts (par contre mon histoire d’amour avec la cuisine chinoise s’arrête avant la fin du repas!), nous avons eu une note de seulement 30 euros par personne.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s