Le Majordome

Il s’était fait très discret ces dernières années. Après nous avoir offert une composition magistrale d’un dictateur sanguinaire et paranoïaque dans le Dernier roi d’Ecosse, Forest Whitaker revient à l’afiche du Majordome. Il incarne le personnage de Cecil Gaines, un domestique noir qui a servi huit présidents des Etats-Unis.

21017975_20130705175456051Le film de Lee Daniels est une fresque historique, qui en retraçant le parcours d’un domestique noir au sein de la maison blanche, montre une des faces les plus noires de l’histoire des Etats-Unis. Des les premières scènes, on comprend que ce biopic tout en émotion abordera la ségrégation, le racisme et les luttes raciales sans complaisance.

Le film revient sur la difficile évolution des droits des noirs, d’Eisenhower à Reagan et l’influence q’un majordome noir a pu avoir. J’ai eu l’impression qu’on avait tendance à oublier le long chemin de croix qu’ont été les luttes raciales. Ou peut-être qu’on ne savait pas assez à quel point elles ont été violentes. Le Majordome agit comme une leçon d’histoire, efficace et poignante.

Tous les personnages sont époustouflants comme Oprah Winfrey, une mère déchirée entre son mari et un fils engagé dans le militantisme radical. Barack Obama lui même a reconnu qu’il avait été ému aux larmes et il n’est certainement pas le seul.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s