Les vies secrètes de JFK

9782754042406_1_75

Derrière le mythe  JFK, et l’énigme de son assassinat à l’apogée même de sa gloire, il y cet autre mythe accolé à la face cachée de cet homme hors du commun: l’attraction qu’il exerçait sur les femmes.
Peu de femmes, de stars d’Hollywood, d’employées de la maison blanche ou de n’importe quel endroit où il est passé, n’ont pas succombé à ses charmes. Ce qui est surprenant c’est que le train de vie sexuel de cet homme qui me pousse même à me demander s’il ne souffrait pas de priapisme, n’ait jamais filtré dans la presse.
Pierre Lunel lève le voile sur ces mystères, dans son livre publié aux éditions First Les vies secrètes de JFK. La bienveillance des médias, JFK la doit à Hoover lui-même. Le même patron du FBI qui a toujours gardé un oeil sur Inga Avard, le grand amour de JFK, et peut-être le seul et qui a tout fait pour les séparer parce qu’il la soupçonnait d’être une espionne.
Ce livre décrit Jack, l’homme atteint de la maladie d’Addison, l’homme qui a vu sa petite soeur Rosemary subir une lobotomie préfrontale alors qu’elle était juste dépressive. Mais aussi l’homme qui était trop occupée à batifoler avec une vedette américaine plutôt que d’être au chevet de Jackie quand elle a failli mourir en accouchant de leur premier enfant mort-né.

Les vies secrètes de JFK, Pierre Lunel, éditions First

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s