les nuits mélangées

nuits-melangeesJe me rappelle d’une discussion avec un ami au sujet du film Shame de Steve Mcqueen. J’y voyais un film un peu décevant qui abordait la vie d’un obsédé sexuel, sans jamais vraiment donner de la profondeur au personnage,  quand lui y voyait un homme normal, avec la sexualité de beaucoup d’hommes modernes. Pour lui la grosse erreur était de l’avoir présenté comme un malade sexuel alors que ce film était une vraie plongée dans la sexualité masculine.
Eh bien le livre de Léa Lescure, Les nuits mélangées, publiées aux éditions Kero est un peu du même ressort. Certaines y verront un rapport à la prostitution dérangeant. Certaines seront mal à l’aise en lisant le récit de la marchandisation et de la mise en scène de l’acte sexuel. Et d’autres y verront une découverte de la sexualité et du désir, un certain fantasme du pouvoir absolu du corps.


Mais comme dans Shame, la difficulté nait avec les sentiments. On peut maîtriser son corps, sa sexualité, la décider, la vendre. Mais à un moment on s’y perd et on ne sait plus comment être naturel, normal avec la personne qu’on aime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s